Le blog des 4HG2 sur le Vendée Globe 2020-2021

La préparation d’un skipper

décembre 29, 2020

Les skippers du Vendée des Globes doivent se préparer bien avant leurs départs comme la préparation physique, l’avitaillement, le stage de survie…

Les skippers passent 80 jours en mer et ils dépensent beaucoup d’énergie mais cela dépend des zones qu’ils traversent et de leur état physique.
Quand les skippers passent par une zone chaude ils n’ont pas tellement besoin de calories, à peu près 3500 calories et quand les skippers passent par une zone froide ils ont beaucoup plus besoin de calories car l’organisme est très sollicité (5000 calories).

Les skippers ont 4 besoins pour se préparer pour la course.


LA PRÉPARATION PHYSIQUE
La préparation physique dans la Vendée du Globe est très importante parce que les skippers sont presque 3 mois dehors en mer. La plupart embauchent un coach pour les préparer en bonne forme physique avant la course. Les skippers pratiquent plusieurs sport et font plusieurs exercices comme : cardio, musculation, travail de l’équilibre, natation, etc.


LA GESTION DU SOMMEIL
Il faut prendre en compte que les skippers sont seuls et qu’il n’y a personne d’autre qui puisse faire la vigilance pendant qu’ils dorment, alors comment font- ils ? C’est très simple les skippers dorment entre 3 et 5 heures par jour pour ne pas provoquer des erreurs, des chutes, des accidents, des maladresses ou quelque chose de plus grave.

LE MENTAL
Les skippers peuvent avoir des problèmes pour gérer le stress, les conditions de navigation, les dangers, l’éloignement familial c’est pour cela qu’ils se préparent. Ils ont tous des techniques comme l’hypnose, la relaxation, la sophrologie, etc.


LES STAGES OBLIGATOIRES
Tous les skippers doivent faire un stage de survie en mer pour prendre le départ du Vendée Globe. Les participants font des exercices d’immersion pour se préparer.
Les skippers doivent avoir les diplômes PSMer (Premiers Secours en Mer) et le FMH (Formation Médicale Hauturière). L’organisation du Vendée Globe impose des stages complémentaires et des briefings de sécurité pour les skippers.

Aitana et Luce