Le blog des 4HG2 sur le Vendée Globe 2020-2021

Vendée Globe 2008-2009

décembre 9, 2020

Foncia, le bateau vainqueur

Le Vendée Globe 2008-2009 est la sixième édition de la course. Encore avant le départ, cette édition du Vendée Globe est appelée « La course du siècle ». Le nombre de participants est déjà un record : il y en a 30 ! Parmi eux, il y a 2 anciens vainqueurs et 13 nouveaux skippers.

Lors du départ agité, il y a de nombreuses avaries et abandons, qui commencent dès le deuxième jour de la course. La descente de l’Atlantique prend de l’allure. Loïck Peyron, qui est le favori de la course, franchit la ligne de l’Équateur en premier mais est obligé d’abandonner la course après un démâtage. Dans les mers du Sud, le vainqueur de la quatrième édition, Michel Desjoyeaux, rattrape le reste des participants malgré son retard de 41 heures.

Cependant la course rencontre plusieurs difficultés et perd de nombreux skippers. Le bateau de Bernard Stamm finit sur les rochers des Kerguelen. À 200 milles du Cap Horn, Jean le Cam chavire mais heureusement Vincent Riou arrive sur place, trouve la coque retournée et parvient à le secourir. Jean-Pierre Dick entre en collision avec un morceau d’iceberg et abandonne la course comme d’autres skippers. Un horrible accident arrive à Yann Eliès, le skipper de Generali. Il se brise le fémur et le bassin dans une manœuvre à l’avant de son Generali. Il souffre énormément et fait un effort surhumain pour se réfugier sur son bateau et chercher des médicaments. Marc Guillemot se déroute pour venir lui porter secours en attendant l’arrivée de la Marine australienne qui va évacuer le skipper après deux jours de souffrance. Le marin, sauvé, après une opération et une longue rééducation, va se rétablir, mais son bateau est perdu pour toujours. En tout, cette édition compte 18 abandons.

Michel Desjoyeaux, le vainqueur

Malgré son départ retardé, Michel Desjoyeaux remporte cette sixième édition du Vendée Globe en 84 jours 3 heures et 9 minutes. Il est suivi d’Armel Le Cléac’h et de Marc Guillemot qui arrive en troisième place. Seulement 12 skippers ont réussi à finir cette course sauvage.

Emma et Julia K.